HIP - HOP

hip-hop.png

Au début des années 70, déserté par les Blancs et rongé par le chômage, la violence et la drogue, ce ghetto noir de New York voit l'émergence d'une nouvelle culture urbaine et contestataire, entre musique rap, breakdance et graffitis. 

A l'époque, la déferlante disco a vidé la musique noire de sa substance politique et sociale.

Dans la lignée des deejays jamaïcains, une poignée de jeunes Afro-Américains du South Bronx initie une nouvelle manière de produire de la musique, à partir de boucles rythmiques extraites des vinyles disco ou funk. Ces DJ's, dont les pionniers s'appellent Kool Herc, Afrika Bambaataa ou Grandmaster Flash s'allient les services de MC's afin de déposer sur ces boucles, des textes abordant enfin la réalité de la jeunesse des ghettos.

La culture hip-hop, dont l'expression passe également par la propagation sur les murs de la ville des graffitis, connaîtra une très forte explosion à la suite du gigantesque black out qui frappe New York la nuit du 13 au 14 juillet 1977...

paper4-03.png

Etats-Unis

Début 20ème siècle

dark_room.jpg