6 RAISONS DE PRATIQUER LA DANSE

En plus d’être l’un des entraînements les plus funs et les plus sexy du monde, la danse vous permet de tonifier vos muscles et de brûler vos graisses.

1 – La danse stimule vos articulations, votre coeur et vos poumons.

Les bénéfices physiques de la danse sont nombreux, mais un de ces principaux avantages est qu’elle améliore vos fonctions cardiaque et respiratoire tout en vous permettant de vous amuser.

2 – La danse aide à perdre du poids.

Que l’on se dise, la danse est une véritable activité physique. Elle vous permet de brûler autant de calories que la marche ou le vélo. Vous pouvez brûler jusqu’à 240 calories en moins d’une heure.

3 – La danse vous permet de renforcer les muscles du bas du corps.

Les principaux mouvements effectués lors des différents exercices de danse vous permettent de renforcer vos muscles des hanches et des jambes.

4 – La danse permet d’améliorer votre densité osseuse

Les mouvements plongeants, les tours et les pas variés du rock ou encore de la salsa améliorent l’amplitude de mouvements des muscles et des articulations. Améliorer votre densité osseuse contribue également à la prévention de l’ostéoporose.

5 – La danse vous permet d’améliorer votre équilibre et votre coordination

Peu importe la durée de l’exercice, danser exige de la force, de l’équilibre et de la coordination. La danse permet donc d’améliorer son équilibre et sa stabilité.

Par exemple, la danse du ventre cible plus particulièrement les muscles du dos et du plancher pelvien. Ces derniers sont essentiels pour maintenir une bonne stabilité du corps.

La danse classique et les danses de salon privilégient la grâce et la fluidité, ce qui favorisent l’équilibre et la stabilité corporel.

6 – Danser est bon pour le cerveau

Les danseurs ont de l’avenir. Une étude scientifique révèle que la danse est la meilleure activité pour lutter contre les défaillances intellectuelles qui apparaissent avec l’âge. Danser serait donc un excellent remède contre les maladies selon cette étude.

Dans un autre rapport paru en 2003,  qui a permis de comparer la danse à onze autres activités physiques, cette dernière était la seule associée à une diminution significative de l’incidence des démences séniles, y compris la maladie d’Alzheimer.

Cela est sans doute lié au fait que cette activité exige d’apprendre et de retenir des pas complexes.